Journal

Une page se tourne au journal où je travaille, on change de locaux aujourd’hui. Presque neuf ans au compteur pour ma part, certains de mes collègues y ont passé plus de 30 ans… Ce bâtiment est très ancien, les murs intérieurs et les sols sont dans un état plus que décrépit. Et pourtant, je souhaite plus que tout que les prochains locaux ne soient pas si bien que ça. Quittant l’entreprise dans quatre mois jour pour jour, déjà que ma nouvelle équipe de travail est devenue attachante, je ne voudrais pas, en plus, me sentir bien au sein de ce nouvel aménagement… Cela ne devrait pas être difficile étant donné qu’on va devoir se serrer à 6 ou 7 dans un grand placard sans fenêtre.

On m’en parle souvent, depuis le temps que je le dis, de mon départ qui approche et comment ça va être génial de retrouver une vie normale, mieux calée sur le rythme de mon entourage. Et pourtant, mon état d’esprit oscille entre le très simple, tourner la page et découvrir de nouveaux horizons, et le compliqué… Que cette page, et bien elle n’est pas si facile à tourner. Le fait que l’entreprise se sépare du service pré-presse (mise en page, publicité, infographie, cartographie, scan, détourages, retouches) au fil des années n’aide pas.

En 9 ans, j’ai connu 3 plans sociaux (et la fermeture du journal où j’ai débuté), l’équipe est passée d’environ 40 personnes, à prochainement, une seule (qui aura en plus la casquette de rédacteur). Et déjà, un nouveau plan social est annoncé pour dans 2-3 ans. L’avenir de ce journal ne mise pourtant pas sur le web comme on pourrait se l’imaginer, une seule personne s’occupe du site internet, twitter, facebook et les détails techniques liés au site. Une seule personne non remplacée quand elle est en congé ou en récup. Pareil pour l »infographie (et tous les autres détails pré-presse énoncés plus haut). De l’incompréhension, aux protestations envers cette direction qui prend, évidemment, les bonnes décisions, au sentiment de ne servir à rien en étant remplacé par un banal logiciel, au ras-le-bol, ma décision de partir est prise depuis bien longtemps. Mais ce n’est pas si simple…

À suivre quelques clichés de ces vieux locaux :

Véritable capharnaüm dans la salle du syndicat, abandonnée depuis plusieurs années maintenant :

Coin bibliothèque :

Notre lieu de restauration, très lugubre… Grand froid en hiver, très chaud en été, la vieille machine à café de Kryssian, la bouilloire attachée par une chaîne à cause des vols (oui oui) pile à bonne dimension pour aller jusqu’à l’évier, le vieux micro-ondes à la porte bloquée… cette pièce ne va pas me manquer, la prochaine a d’ailleurs son petit jardinet. Les beaux jours arrivent, on risque de bien fêter la fin du service!

Une belle installation électrique entre nos postes :

Le bureau dans lequel je travaillais, admirez les beaux murs (il y a 6 ans, tout le monde fumait encore dans les locaux, une horreur!)  :

Mon poste de travail :

Publicités

6 réflexions sur “Journal

    • line dit :

      C’était en effet assez glauque… et je n’ai pas parlé des planchers qui craquent ni des courants d’air 😉 Jolie Une n’est-ce pas! je suis bien tombée ce soir-là ^_^

  1. Blythe dit :

    Ouh en effet ça va te faire du bien de changer de décor, beuh… Et même si tu vas pouvoir avoir un rythme plus facile avec ton chéri et tes amis, c’est sûr que côté avenir professionnel c’est tout aussi angoissant qu’excitant, je te souhaite tellement de trouver quelque chose qui te plaise !

    • line dit :

      Voilà tu as très bien résumé la situation, même si ma vie va changer en bien, il y a le côté inconnu qui fait toujours peur… Savoir se concentrer sur le côté positif est tout un art, pas toujours facile de l’avoir à l’esprit à 100% 😉 En tout cas ces nouveaux locaux sont bien plus agréable (mais le placard est vraiment un placard!).

  2. Carole dit :

    Je n’y ai pas bossé, mais on peut clairement dire que ça doit faire un peu bizarre. D’un côté, c’est sûrement mieux de quitter les lieux avant le grand jour. Ainsi, ça évite le dernier regard avant de partir sur 9 ans, il sera juste à sa façon sur quelques mois.

    • line dit :

      Tout à fait, d’autant plus que je suis partie un peu dans la va-vite le dernier soir, déménageant quelques trucs que je voulais garder. En tout cas, j’ai ressenti un sentiment étrange toute cette semaine… c’est pas facile à décrire, mais les pages à tourner font toujours quelque chose 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s